La notion d'objectif SMART

Sylvaine Pascual – Publié dans: Objectifs, décisions et solutions   / C’est quoi le coaching?

 

 

Les objectifs, en coaching, c’est un peu comme le carburant de votre belle bagnole: sans lui, on ne va nulle part. Pour filer la métaphore pétrolière jusqu’au bout, l’objetif SMART, c’est le SP98 du coaching: encore mieux!
Tout coach dégaine son attirail à vérifier les objectifs dès le début d’une mission, et bien entendu plus vite que son ombre.

 

Evidemment, le sujet fleure bon la technique managériale, et j’en vois déjà qui soulèvent un sourcil soupçonneux,mais, laissons de côté la gestion de projet et autres indicateurs de performance, car il ne s’agit  nullement ici d’aller fixer des objectifs aux autres, mais bien de se fixer des objectifspour soi, en fonction de ce que nous voulons.L’idée derrière le fait de se fixer des objectifs est tout simplement de sortir du simple souhait, de la chimère, et d’ancrer nos envies dans le concret en les posant clairement. Le rendre SMART permet tout simplement d’éviter des formulations qui sont autant d’impasses.

Voici donc une version de l’objectif SMART, il en existe d’autres.

 

Spécifique

Les objectifs vagues ont une facheuse tendance à se transformer en itinéraires introuvables dans le brouillard. Permettez-moi à ce sujet de vous renvoyer vers l’image alimentaire sur le sujet,  si fréquente dans ce blog

Je veux améliorer ma confiance en moi: dans quel domaine? Pour faire quoi?

Je veux gagner plus d’argent: combien, exactement?

 

Mesurable

Etapes à franchir, critères de réussite, il est important de pouvoir identifier les éléments qui permettront de déterminer dans quelle mesure nous avançons vers cet objectif, de constater qu’il est atteint.

Sans point de repère, il est peu évident de trouver l’itinéraire! Et si le GPS nous habitue au contraire, mettons-nous dans la tête qu’il n’y a pas de GPS à objectif personnel.

 

Acceptable

De nombreuses versions de l’objectif SMART mettent “atteignable” sur le A, qui, à mes yeux, est furieusement proche de la lettre suivante R pour réaliste. Aussi je lui préfère cette version, car j’estime qu’il est indispensable qu’un objectif soit éthique, légal, moral, non manipulateur etc.
Ainsi, en tant que coach, je refuse de travailler sur des objectifs tels que “je veux changer ma femme”, “Je veux savoir clouer le bec à mes collègues en réunion” ou encore “je veux faire croire faire croire à cet homme/cette femme que je suis la perle rare” (les 3 sont des exemples véridiques). De même que les solutions doivent êtres éthiques, les objectifs aussi!

L’objectif est acceptable quand il préserve donc les intérêts de toutes les parties concernées par sa réalisation.

Et disons-le, que celui qui choisit des objectifs non éthiques évite de gémir quand les objectifs non éthiques des autres lui exploseront à la figure!

 

Réaliste

Un objectif gagne à être ambitieux ce qu’il perd à être irréaliste. Avant de vous convaincre vous-même que vous aller escalader l’Anapurna l’été prochain ou d’inventer la téléportation pour Pâques, mesurez bien votre capacité à mener à bien ce projet, en fonction des ressources dont vous disposez et de celles que vous allez développer.

Un objectif trop ambitieux peut vite devenir effrayant: il faut être St Georges pour tuer un dragon!

A chacun de déterminer le degré d’ambition qui lui convient, et la limite au delà de laquelle l’objectif devient une épreuve insurmontable plus génératrice de stress et de procrastination  que de motivation.

 

Tenu dans le temps:

sans échéance, un objectif  n’existe pas. C’est un peu le “il faut absolument qu’on mange ensemble” qui découle rarement sur du concret. Sortir son agenda et fixer une date, ça marche mieux…

Fixez un délai suffisamment long pour éviter une pression inutile et suffisamment court pour qu’il ne soit pas dilué dans le temps. Je veux trier ma paperasse d’ici décembre 2012 a fort peu de chance de vous motiver à vous y mettre…

Exemples d’objectifs SMART:


Je veux

  • Publier trois articles par semaine sur mon blog
  • Lire deux livres par mois
  • Elaborer un système de rangement de mes papiers personnels d’ici la fin du mois
  • Réduire mes dépenses de 10% l’année prochaine
  • Trouver le métier dans lequel me reconvertir d’ici juin
  • Me libérer 1h, 2 fois par semaine, rien que pour moi
  • Devenir un manager plus à l’écoute
  • Déléguer les tâches énergivores qui peuvent être faites par quelqu’un d’autre dans les 3 mois
  • Entreprendre une formation en gestion en septembre de l’année prochaine
  • Trouver une activité agréable à faire avec mon conjoint/mes enfants/ mon ami Pierre les samedi après-midi

 

Et vous, vous fixez-vous des objectifs?

Qu’est-ce qui vous en empêche?

Et si vous deviez en fixer un seul, un onjectif significatif, porteur de sens, ce serait quoi?

 

Voir aussi:

 

Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous! 

Définir son objectif : un élément crucial du coaching 

En finir avec les bonnes résolutions! 

 

Les dossiers d’Ithaque: C’est quoi le coaching? 

Les dossiers d’Ithaque: objectifs, décisions et solutions 

 

 

Publicité

13 Comments

Répondre à fredheas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *