Entretenir une bonne relation à son corps

Related Posts with Thumbnails

Sylvaine Pascual – Bien-être et estime de soi
 

Prendre soin de son véhicule
Notre corps est notre véhicule et curieusement, nous prenons souvent bien mieux soin de notre joujou à quatre roues que de lui. Car ce joujou-là, dès qu’un voyant s’allume, nous le conduisons chez le garagiste… bon, j’arrête là, vous m’avez vue venir. Retenons que la façon dont nous nous occupons de notre corps reflète notre estime de nous, qu’il est un bien précieux que nous négligeons souvent.

Une personne qui vit avec une douleur depuis des lustres en ignorant son origine ou les moyens éventuels de l’atténuer, ça vous dit quoi?

Surtout, arrêtons les discours auto-satisfaits du type “je ne vais jamais chez le médecin, moi”, ou bien “je suis dur(e) à la douleur”, comme s’il étaient l’AOC garantie de meilleure qualité que la moyenne de nos congénères: si quelque chose ne va pas, autant s’en occuper, ça libère l’esprit, ça simplifie la vie et ça évite parfois d’avoir attendu qu’il soit trop tard. Et une fois libéré, l’esprit peut alors s’occuper de tout un tas d’autres choses!

 

Le bien-être commence non pas par un corps sain, mais par un comportement vis-à-vis de lui qui satisfait les deux parties: écouter les signaux qu’il nous envoie et y apporter une réponse adaptée, c’est bon aussi bien pour le corps que pour la tête. Alors réconcilions-nous avec notre corps, cessons de la maltraiter, signons un traité d’entente cordiale avec lui, et préoccupons-nous de ses besoins. Garanti total win-win, dites-donc…


Auto coaching: s’occuper de son corpsEnergie, degré de fatigue, repos, détente, alimentation, tonus musculaire, activité physique, et sportive, souplesse, fonctionnement des organes, douleurs, raideurs, poids, particularités de toutes sortes:

Que pensez-vous de votre corps?
Dans quelle mesure êtes-vous bien dans votre corps?
Comment vous occupez-vous de votre corps?
De quoi avez-vous besoin pour vivre en harmonie avec lui?
Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de votre relation à la nourriture, à l’alcool?
Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de votre activité physique?
Dans quelle mesure votre corps présente-t-il des douleurs, des raideurs, des problèmes, des dysfonctionements, des particularités dont vous ignorez l’origine, ou bien qui vous gênent, mais dont vous ne vous occupez pas?
Faites le bilan de toutes les (éventuellement petites) attentions que votre corps réclame et que vous lui accordez peu ou pas du tout.

Etablissez les objectifs qui vous conviennent. Inutile de vous dire que vous allez arrêter le paquet de chips/whisky à l’apéro du soir si vous avez déjà pris 50 fois la résolution de le faire sans y parvenir.
Commencez petit: chaque petit pas apporte une satisfaction qui motive le pas suivant.
Evaluez votre degré de satisfaction de 1 à 10 dans chaque domaine.

Comment passer, par exemple, de 3 à 4? (plutôt que de 3 à 10)

Articles relatifs:

Bien-être: prendre un moment pour soi
Les besoins à combler
Mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi
Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous!

Les dossiers d’Ithaque: le plein de vitamines mentales
Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

Publicité

4 Comments

  • etnik dit :

    terriblement important cette relation à son corps, quant à la douleur, il faut tâcher si elle est récurrente, d’en faire une compagne, certes déplaisante, mais on peut l’apprivoiser un peu, pratiquer le lâcher prise, je le fais au quotidien et ça ne marche pas trop mal, ça m’évite certains anti-douleurs, il faut s’abandonner à soi, c’est ce que j’appelle moi “sois sage ô ma douleur”, après en général, tout se calme, elle est une vague, flux er reflux, en plein reflux c’est à cet instant qu’on peut fonctionner, en tout cas c’est mon expérience personnelle, d’autres ont plus de difficultés, sinon je me sens bien , même dans c corps blessé, dès que je l’ai accepté, je me suis senti bien….

    passe une bonne journée, Sylvaine 

  • Dracipe27 dit :

    Le principe du miroir.Connais toi,toi meme.Bonne journée Sylvaine.

  • MADmoiselle dit :

    Mon corps a fait les frais de pas mal de choses, limite anorexique puis tendances boulimiques, je lui faisais faire pas mal de sport et bosser sans manger beaucoup.
    Alors oui j’avais pas de graisse, j’avais du muscle (mais bon, sans assez de protéine…) mais y’a des tas de trucs qui n’allait pas (pas assez de fer, plus de règles, obsession par la nourriture et la non-nourriture).
    Un jour j’ai aussi laissé un rhum se guérir tout seul. Ben il n’a pas guéri, il est allé enflammer mes tympans. J’entendais le sang circuler dans mon crâne mais pas ce qui se passait autour de moi, c’était très sympa… :/

    Non, depus je suis plus raisonnable, et tant pis si je dois aller chez le médecin 3 fois dans le mois si je cumule les microbes, j’y vais.
    J’ai aussi fait réparer mon genou et ça va beaucoup mieux !!! 🙂

  • MADmoiselle dit :

    Oui sûrement. Je suis devenue plus stable aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *