2020 comme un nouveau voyage

blabla

“Rien n’est précaire comme vivre
Rien comme être n’est passager
C’est un peu fondre pour le givre
Et pour le vent être léger
J’arrive où je suis étranger” nous dit Verlaine…

Parce que le temps passe si vite, parce rien n’est précaire ou changeant comme l’existence, nous arrivons chaque jour:

Dans une contrée nouvelle de nous-mêmes, plus tout à fait les mêmes qu’hier, pas tout à fait autres, toujours un peu étranger.

Dans les contrées nouvelles de ceux qui nous entourent, plus tout à fait eux-mêmes, pas tout à fait autres, toujours un peu étrangers.

Dans le contrée nouvelle de ce monde qui bouge, plus tout à fait lui-même, pas tout à fait autre, toujours un peu étranger.

Se découvrir chaque jour, lever de soi les écharpes de brume, aller à sa propre rencontre, à celle des autres et du monde… et explorer comment ce nouveau nous-même trouve, ou peut trouver sa place auprès des autres et en écho aux changements du monde.

Je vous souhaite une année 2020

comme un merveilleux voyage,

plein de découvertes et d’aventures

personnelles et professionnelles

légères comme le vent

et belles comme le givre !

Sylvaine Pascual

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *