Philosophie de vie: un grain de sagesse

mettre dans sa vie quelques grains de la sagesse qu'on voudrait transmettre

 

La mienne, la vôtre, toute philosophie de vie comporte une part de sagesse que nous aimerions transmettre. Et pour l’offrir aux autres, commençons par en semer quelques grains dans nos propres vies pour récolter de chouettes brins à partager;)

mettre dans sa vie quelques grains de la sagesse qu'on voudrait transmettre


Besoin de sagesse et désir de reconnaissance?

Des tas de concepts ont des définitions aussi variables que les cours du pétrole, qui sont soumis aux préférences et associations sémantiques de chacun, ajoutés à des penchants très individuels pour des valeurs plutôt que pour d’autres. Ce qui par ricochet peut avoir des conséquences compliquées sur nos relations: nous avons en effet une fâcheuse tendance à croire que notre propre définition de concepts, de notions ou de valeurs sont universels. Ou pire: qu’ils devraient l’être. Ce qui nous amène à croire que nous détenons la vérité vraie en termes de politesse, de bienveillance, de tolérance, de ce qui se fait et ne se fait pas etc. et que nous nous offensons quand nos contemporains agissent différemment. Ego, quand tu nous tiens par la barbichette, nous nous prenons pour des sages!

Et les sages, on les écoute…

C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle nous nous accrochons tant à notre propre définition de ces concepts: notre besoin d’être entendu, reconnus, écoutés, bref, pris pour des sages qu’il convient de consulter!

 

Grain de sagesse et transmission

Cependant, il y a mille façon d’être un sage… Chacun d’entre nous peut aspirer à une sagesse personnelle sans attendre celle de l’âge, une sagesse qui n’a pas pour objectif ce désir d’influence – fils de la soif de reconnaissance, mais plutôt une philosophie de vie qui propose d’offrir des valeurs en héritage ou en partage. Sans désir de convaincre ou d’être suivis, sans nous prendre pour des philosophes, juste avec l’envie réjouissante de donner à réfléchir et de réfléchir ensemble:

braque

Nous pouvons tendre vers une sorte de sagesse de vie, philosophie personnelle qui signifie une forme d’apaisement et de bien-être, agrémentés d’une part de contribution au bien commun, de souci bienveillant de l’autre du monde qui nous entoure. Et cette sagesse-là n’est pas celle des malheureux enfants sages, interdits de coups de pieds dans les feuilles et de sauts dans les flaques d’eau, ou celle des adultes sérieux qui assènent qu’on est pas là pour rigoler. Ce n’est pas une sagesse dénuée de joie ou méprisante du plaisir: nous savons bien que les vieux sages sont aussi malicieux, alors cultivons un grain de sagesse entre deux grains de folie;).

faire autrement que de façon "raisonnable": libérer sa sensibilité, sa créativité, son pouvoir d'agir

Parlons sagesse, ce mélange de connaissances et de vertu, de cohérence entre le discours et les actions, de tempérance, de modération, de vision, d’analyse, de discernement, de réflexion, de recul, d’esprit critique, de bonté, de différenciation entre le bien et le mal et j’en passe…

Cette sagesse peut être faite de valeurs et de principes que nous avons envie de transmettre à nos enfants, aux générations futures, de partager parce qu’ils nous sont chers, parce qu’ils nous paraissent utiles et importants. Et c’est ce que propose cette très belle vidéo, réalisée pour la sortie du livre Wisdom: The Greatest Gift One Generation Can Give To Another il y a quelques années et qui regroupe les avis sur le sujet de tout un tas de vieux sages pas si sages:

WISDOM Trailer from Andrew Zuckerman Studio on Vimeo.

En voici quelques-uns:

“On n’arrête pas de faire parce qu’on devient vieux, on devient vieux parce qu’on arrête de faire”

“Il est très triste de constater qu’avec notre cerveau et notre intelligence, capables de nous emmener sur la Lune, nous ayons perdu la sagesse, la sagesse des indigènes, qui les fait prendre les décisions majeures en réfléchissant à l’impact qu’elle aura 7 générations plus tard.”

“Ce n’est ni avoir un cerveau ou accumuler les connaissances. Il s’agit d’être décent.”

“Qui nous sommes, ce dont nous avons besoin, nous devons le trouver par nous-même”

“Il n’y a pas de moyen d’échapper à soi-même. Si je donne une même recette à 5 personnes, j’aurais 5 plats différents sur la table”

“Si vous attendez que les nuages s’écartent et que la lumière vienne éclairer votre esprit d’un seul coup, vous n’allez pas faire grand chose”

“On ne peut pas contrôler les gens par la peur car leur essence est un besoin absolu de dignité”

“Il faut s’ouvrir à ce que le monde a à nous montrer. Parfois c’est terrifiant et parfois c’est incroyablement beau. Et je prends les deux.

 

Les grains de sagesse que je voudrais poser sur la table et se servira qui veut sont doubles:

1- L’apaisement

Que j’associe à une sérénité, un calme intérieur chaleureux et accueillant qui est l’aboutissement de la réconciliation avec soi-même et avec les autres. L’inverse de la colère, de l’angoisse ou de la douleur, donc. Et cet aboutissement est lui-même le fruit de plusieurs grains: la connaissance et l’acceptation de soi, l’élimination des jeux de pouvoir, la compréhension de ses propres émotions comme de celles des autres, qui permet d’en diminuer la fréquence et l’intensité. C’est aussi l’ouverture aux mondes complexes et fascinants de ces autres que nous connaissons si peu et ouvrir la porte à la possibilité de les regarder avec tendresse.

2- La joie

La capacité revigorante, énergisante, dynamisante à se nourrir de vitamines mentales et à œuvrer en accord avec nos valeurs pour construire et faire vivre un monde comme un écosystème heureux et jubilatoire, dans lequel on peut se réjouir que nos vies personnelles et professionnelles s’articulent favorablement. D’autant que ces vies, nous les avons Une joie qui sait reconnaître ses propres sources à côté de tout ce qui est pénible et compliqué, histoire de rééquilibrer notre si fragile PH interne.

Ces capacités qui potentiellement peuvent laisser beaucoup de place à la curiosité, la soif d’apprendre, l’émerveillement, la remise en question, le goût du dépassement de soi, la réflexion critique, au développement du savoir, à la résolution de problème et à la réalisation de projets, à la construction d’une vie professionnelle qui répond à nos désirs et aspirations, ainsi qu’au plaisir et à l’engagement pour les causes qui nous tiennent à cœur.

C’est ce vers quoi je tends, ce sur quoi je travaille chaque jour et, vous l’avez compris, ce que j’espère faire au travers de ce blog:)

 

Mini coaching: le grain de sagesse

Et pour donner des grains de sagesse que d’autres iront planter et regarder pousser, quoi de plus parlant que de montrer par l’exemple, en appliquant autant que nous le pouvons ces valeurs, principes et comportements que nous considérons comme autant de petites parcelles de sagesse?

Et pour vous, la sagesse, c’est quoi ?
Dans quelle mesure y aspirez-vous ?
Quels grains de sagesse avez-vous envie de semer pour vous?
Pour les générations futures?

Comment allez-vous vous y prendre pour les faire grandir et fleurir?
Comment vous y prendre pour vivre davantage en cohérence avec?

 

Voir aussi

Une philosophie de vie de génie!
L’aigle en chacun de nous
Fleuve paisible, rives fleuries
J’ai essayé d’être raisonnable et je n’ai pas aimé!

 

Aller plus loin

Vous voulez construire une vie réjouissante en fonction de vos valeurs et de vos aspirations? Vous souhaitez réduire l’écart entre ces valeurs et vos actions? Pensez au développement personnel et au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

Publicité

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *