C'est vendredi: allons voir ailleurs!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles

 

Comme tous les vendredis, partons en balade vers tout ce qui peut favoriser notre développement personnel et notre évolution professionnelle. Au menu cette semaine: quête de sens, empathie, échecs et réussiteset reconversion professionnelle. Bonne balade!

 

 

vagabondages10Trouver le sens

 

En lisant le début de l’article d’Eric Mainville, j’étais dubitative: trop de sens? Un article très marketing, comme on en rencontre tant, qui derrière un titre accrocheur, prend le contrepied d’une tendance même pas tant par conviction que par désir de buzzer, le tout avec une mauvaise foi flagrante? En fait, ça n’est pas dans les habitudes du Eric Mainville que je connais (via son blog), aussi j’ai lu l’article avec curiosité. Et j’ai bien fait!

Drôle et pertinent, il observe avec beaucoup de finesse l’abus et le placage du terme sur tout et n’importe quoi, à toutes les sauces et la récupération par les gens bien intentionnés qui ont transformé le sens en produit marketing.

C’est bien vu, bien dit et ça vaut le coup d’être lu:

La société du trop sens

 

 

Empathie, entraide et coopération

 

Première vidéo de la semaine, cette présentation du livre L’âge de l’empathie, belle animation qui montre que si nous sommes des animaux comme les autres, alors observons la nature: dans le règne animal et contrairement à bien des idées reçues, la survie ne passe pas nécessairement par la domination, mais aussi par l’entraide et la coopération, qui sont les filles de l’empathie. Il est donc largement temps de revoir nos jeux de pouvoir et de passer à l’âge de l’empathie. Et je mets au défi tous ceux qui immédiatement pensent que ce sont des idées de bisounours de se mettre à la gentillesse vraie, avec curiosité, rien que pour voir…

 

 

 

 

 

 

Echecs et réussite

 

La seconde vidéo de la semaine, c’est cette étonnante collection d’échecs de personnes aujourd’hui célèbres, qui démontre une fois de plus que la question n’est pas tant de savoir si un objectif est réaliste au regard de Papa/Maman, le patron, l’entraîneur, les médias, la société ou l’oncle Alfred, mais bien de réfléchir aux moyens dont nous disposons – ou que nous pouvons inventer – pour parvenir à nos fins. Ces gens-là ont tous essuyé des échecs cuisants, et ils ont trouvé des moyens. Nous sommes d’accord, il n’est pas toujours possible de trouver des moyens. Mais ça vaut sans doute le coup d’essayer, lorsque l’objectif nous tient vraiment à coeur.

 

 

 

 

 

Reconversion professionnelle

 

Voici un mini dossier sur le changement de métier, concoté par Adecco. Comme souvent il se préoccupe davantage du projet que de la personne qui le porte – les habitués d’Ithaques connaissent mon point de vue sur le sujet –  aussi je le trouve insuffisant, cependant il a le mérite de montrer que la réorientation professionnelle est possible à tout âge et de proposer un tour d’horizon ultra clair et simple des possibilités de financement dans les cas de création d’entreprise.

Changer de métier et se reconvertir

 

 

Voir aussi

 

Autres vagabondages du vendredi

Journée de la gentillesse et développement personnel

Le boulot idéal: une réalité à inventer?

Entraide et coopération

Contribuer

Reconversion professionnelle: la tentation de l’indépendance

Compétences relationnelles (4): faire preuve d’empathie

Partager ce qu’on a

Réhabiliter la gentillesse

Relations: hérisson et paillasson

Vie professionnelle: des attitudes à réhabiliter

Publicité

1 Comment

  • Eric dit :

    En effet, c’est plus le “trop” que le “sens” qui pose problème. Trouver du sens à ce qu’on fait, c’est plutôt une bonne chose!

    Merci pour cette lecture attentive!

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *