Anne Delaunay, coach reconversion accréditée Ithaque Coaching

Anne Delaunay, coach accrédité Ithaque coaching

J’ai le grand plaisir de vous présenter aujourd’hui Anne Delaunay, qui a intégré la Team Ithaque en octobre 2017  en tant que coach indépendante, habilitée à proposer les prestations d’Ithaque. Prestations qu’elle mène à sa manière: tambour battant, avec optimisme et détermination.

 

Anne Delaunay, coach accrédité Ithaque coachingAnne Delaunay

Ce qui marque le parcours d’Anne, c’est le mouvement. Les méandres et bifurcations ont jalonné son itinéraire professionnel, soit pour échapper à l’ennui, soit pour nourrir son inextinguible faim de nouveauté, de nourritures intellectuelles – ce qui revient peut-être au même.

Savoir trouver les moyens d’avancer professionnellement, de s’orienter en fonction de ses besoins et désirs et de rebondir est inscrit dans l’ADN d’Anne et donne à son accompagnement une compréhension forte des leviers qui génèrent routine ennui et lassitude. Par ricochet, elle a une conscience fondamentale des enjeux d’un plaisir au travail qui nécessite de se renouveler, de trouver des challenges à sa hauteur et de s’hybrider au fur et à mesure que les désirs professionnels évoluent.

J’apprécie son ouverture d’esprit, sa soif d’apprentissage et le sens de l’humain qui lui permettent d’amener ses clients à une connaissance d’eux-mêmes à la fois profonde et décomplexée, parce qu’elle aime décortiquer, analyser, farfouiller dans les complexités des personnes pour faire ressortir la logique de leurs contrastes, avec chaleur et entrain. Anne résonne d’un enthousiasme et d’une soif de vivre communicatifs qui sont des moteurs puissants dans ses accompagnements.

 

“Fille de ; Femme de ; Mère de[1]… et MOI, et MOI, et MOI… Anne Delaunay!

Et sinon ? Sinon ? Ben, après quelques virages pour ne pas dire quelques chicanes (littérales et symboliques) … la quarantaine – fourchette haute – active, communicante, consultante et facilitatrice, coach en reconversion et plaisir au travail, et tellement d’autres choses !

« série perso »

Un jour, j’ai entendu dans mon entourage: « Mais qu’est-ce que je vais dire aux gens ?»

Moi : « ????? »  

Totale sidération. Voilà, c’est l’épisode phare de ma « série perso », le climax, l’acmé, l’apogée…. Là où tout a basculé pour faire simple (et moins germanopratin[0] ): Le jour où j’ai été licenciée avec l’enfilade de dégringolades plus ou moins rebondissantes que cela a généré. Ça n’arrive pas qu’aux autres.

Comme me l’a dit un jour ma copine d’enfance, beaucoup plus rock’n roll que la blondinette que j’étais, « Toi, tu as tout fait comme il faut, dans le bon ordre. Comment fais-tu pour être si « proprette » ? Je n’y avais jamais réfléchi. Cette question concernant ma « lissitude » est devenue récurrente !

Il est vrai que, vu de l’extérieur, tout paraît calme et bien rangé. J’ai coché toutes les cases : mariée depuis 25 ans, 3 enfants, un pavillon en banlieue, un monospace, deux chiens.

Au sous-sol en revanche, deux ou trois angles morts ! En effet, à l’instar d’un certain nombre de mes congénères, mon parcours n’est pas linéaire. C’est ce qui en fait le charme. En termes d’évolution professionnelle, il a… un peu de relief, des aspérités, des méandres, de mornes plaines et des précipices vertigineux ! Des gamelles mémorables, des gadins de niveau international, autant que de grandes satisfactions, voire les deux. Retour sur ma saga perso, totalement autocentrée, de Guerre et Paix ! Un peu de « Me, Myself and I », ça fait du bien, non ?

Etudes, bricolage et claquettes

Saison 1 : enfance campagnarde et sportive, simple, dans un milieu agricole. « Elevée en plein air » comme on dit ! Ennui. En pension au lycée. Ennui. Appel irrépressible de Paris et de son « mouvement ». 

Saison 2 : Etudes supérieures, double cursus en droit social et anglais et premier boulot dans le secteur des cosmétiques bio, en traduction. Mariage, 2 enfants. Achat maison 1, début de vie à crédit. Développement de compétences en carrelage et peinture. Une tête bien faite, bien pleine et aussi un vrai goût pour le bricolage et les claquettes (Si, si !).

Ennui et rebondissements

Saison 3 : 7 ans plus tard, à la tête de la communication de la boîte : ennui (Encore ! Déjà ? Et… ouais !). Besoin de me sentir rassasiée. Virage à 180° et découverte du magnifique secteur du logement social, de ses habitants et de ses collaborateurs de terrain, des cités du 9.4 (moi, la rurale !). Communication externe de proximité. Des gens d’une richesse humaine incroyable. Troisième enfant. Maison 2. Rebelotte en termes de bricolage et d’emprunt, en plus grand ! Ennui. Fatigue, grosses questions : pourquoi je m’ennuie si vite ? Pourquoi à chaque fois que je m’implique dans quelque chose, dès que j’en ai fait le tour – et ça très vite – je me lasse encore plus vite ?

Saison 4 : 3ème cycle dans une grande école de commerce en plus d’un job à temps plein. « Super maman aux commandes » et pour pimenter, mon mari reprend lui aussi ses études ! Bataille de cartes d’étudiant ! Communication interne, managériale et transfo culturelle. Ennui ? Naaaan ? … Bah si !. Maison 3. Idem, grade supérieur pour ne pas dire bricolage et emprunt 5ème dan. Entrée dans le conseil en immobilier tertiaire en communication de projet et conduite du changement. Nouvelles façons de travailler. « Comment ? T’es dingue… Tu quittes un boulot en or, peinard, sécure… Tes compétences sont reconnues, réfléchis ! Pense à ta famille, à tes traites, à la carrière de ton mari…» Bref, n’écoutant que mon désir d’ailleurs, et ma furieuse envie de désobéir, de n’en faire qu’à ma tête, j’ose ! Je m’affranchis…. Et ?

Licenciement, question qui tue et reconversion

Saison 5 : BADABOUM ! Licenciement burnouté et la question qui achève, venue de mon entourage: « Qu’est-ce que je vais dire aux gens ? » Et, depuis cette question, aussi innocente qu’assassine, que salvatrice – et qui ne parlait pas de moi bien entendu mais de la personne qui se la posait pour elle-même, au sujet de la gestion de sa propre image, de sa propre honte – ; depuis ce changement de direction forcé lié à un licenciement lui-même lié à une reconversion totalement improvisée ! …. Et bien… c’est « reposant ». « Je fais mon truc et puis basta ! »

Saison 6 : indépendante en accompagnement du changement humain des collaborateurs et managers des entreprises qui déménagent et mettent en place de nouvelles façons de travailler[2]. Certification en coaching pour accompagner les clients à trouver eux-mêmes leurs propres solutions. Ecole canadienne. Ils sont quand même forts ces nord-américains, niveau pragmatisme. Et surtout des clients passionnants, tant individuellement qu’en groupe… Un sentiment d’utilité, de cohérence et de centrage.

Nouvelle saison, teaser…

Agrément méthode Ithaque pour le coaching de reconversion et plaisir au travail, en complément de mes activités de consultante / coach / facilitatrice au sein de projets de transformation culturelle / nouveaux environnements de travail. Evidence du coaching de reconversion et plaisir au travail… bénéficier d’un accompagnement comme celui d’Ithaque m’aurait tellement facilité les choses, à titre personnel ! Plutôt que d’y aller sabre au clair, sans plan B. Sans sérier mes besoins, mes appétences, mes désirs…Sans vraie connaissance de moi.

Pourquoi Ithaque ?

Parce que j’aime accompagner les individualités, les unicités. Ni outil normalisant, ni assessment chez Ithaque. Cela repose de tous les habituels étiquetages. Pour Ithaque, la norme, c’est celle de chacun. Aucun jugement mais un accompagnement exigeant, sans promesse de décrochage de Lune en deux coups de cuillère à pot… J’aime à dire que mes clients sont des Barbapapas qui s’ignorent… mais rien de magique dans la transformation ! Cohérence, intégrité, efficacité. Job crafting enthousiasmant et hybridation pleine de perspectives, toute en contrastes. Lucide, simple. Sérieuse. Sans bavardage. Du boulot ! Chez Ithaque, c’est en travaillant à sa reconversion, en profondeur, qu’on la réussit !!! 

Et sinon ?

Et sinon, alto dans une chorale, théâtre d’improvisation, niveau mondial en blagues Carambar, quelques moments de solitude à cause ou grâce à cet humour décalé, vous l’aurez compris si vous êtes parvenus jusque-là ! J’y tiens, j’ai basculé du mauvais côté de la force (farce ;), celui où on ne perd plus de temps à se prendre au sérieux.

La suite au prochain épisode. Ensemble ?

[0]J’adore caser ce mot dès que je peux ; c’est fait !
[1] En 2 mots, j’y tiens…. 
[2] Vous avez compris ce qu’elle fait la dame ?

 

 

Voir aussi

A propos d’Ithaque
Alexandre Maillard, coach reconversion agréé Ithaque coaching
Prestations d’Ithaque: Reconversion professionnelle

 

Aller plus loin

Vous avez envie d’explorer votre désir de reconversion et d’élaborer un projet professionnel enthousiasmant et motivant, en harmonie avec vos désirs, appétences et aspirations? Vous avez envie de travailler avec Anne? Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual

 

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *